Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Société : Une France unie, une classe politique unie

par Marco 20 Mars 2012, 02:59 Actualité (Société)

1671837_3_6dd6_le-lycee-college-ozar-hatorah-a-toulouse_80b.jpgDevant l'horreur du massacre au College Ozar-Hatorah de Toulouse, les mots ne sont pas assez forts pour condamner la folie meurtrière d'un homme qui a tué méthodiquement 3 enfants de 3 à 12 ans de confession juive et la papa des deux plus jeunes. Un adolescent de 17 ans lui été grièvement blessé. Cet acte qui ne peut être l'oeuvre d'un fou, est un acte antisémite et raciste. Tout comme les meurtres de Montauban et de Toulouse les 11 et 15 mars dernier ou un homme à tué trois militaires (Deux de confession musulmane et un antillais). Bien sur, il ne peut s'agir que du même homme qui ne doit tuer que par plaisir, avec pour trait commun le racisme. Nul ne peut en douter.  Cet homme sera arrêté et devra répondre, entre autre, devant la justice de la République du pire des crimes, tuer des enfants, le crime le plus abject que l'on puisse trouver. Tuer des enfants ne peut être l'oeuvre que d'un monstre.

 

Pour la première fois depuis 1965, la campagne présidentielle est suspendue au moins jusqu'à mercredi (Jour de l'enterrement des 3 militaires) ; mais elle le sera au moins jusqu'à lundi prochain car il y aura l'enterrement des 4 personnes tués devant le Colège Ozar-Hatorah. Pour la première fois depuis longtemps (Ouvéa 1986 ou les attentats de 2001?) , j'ai vu toute la classe politique de Marine Le Pen à Jean-Luc Mélenchon, de l'Extrême-Droite au Communnistes unie et condamner de la manière la plus ferme cet acte odieux, abject et vomitoire. J'ai vu toute la classe politique unie devant l'horreur. Le fait est rare pour ne pas dire unique pour le souligner. Pour la première fois depuis 1965, tous les candidats à l'Election Présidentielle ne feront pas de meeting ni n'appraîtront à la télévision au moins jusqu'à demain. Il s'agit d'une tragédie nationale ou chacun de nous est concerné.

 

commentaires

Haut de page