Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Société : A t'on le droit de tout faire au nom de la morale ?

par humaniste 1 Novembre 2011, 05:07 Actualité (Société)

201111011464_zoom.jpgLes habitants de Ferney-Voltaire ont reçu un courrier dillatoire dans leurs boîtes aux lettres. Un inconnu a distribué des tracts dans la commune, ou il dénonce ouvertement un présumé prédateur sexuel. Il donne son nom et l'adresse de sa mère ou cet homme vivrait. Il aurait commis une soixantaine d'agressions sur des petites filles depuis 1996 en Suisse ainsi que des exibhitions sexuelles. Il est en attente de son jugement.

 

Cet homme doit bien sur être condamné à une peine d'une extrême sévérité pour des actes ignobles. La chose est entendue. Mais, à t'on le droit de le dénoncer avec son nom, son adresse, son âge d'autant plus que celui-çi habite chez sa mère ? Jusqu'ou peut aller la vindict populaire ? Le peuple doit-il se substituer à la justice et la la police ? Le peuple doit-il au nom de la morale oraginser un lynchage public ? A-t'on le droit de tout faire au nom de la morale ? Nous devons nous poser ces questions. Nous avons vu les réglements de comptes avec les collaborateurs au lendemain de la seconde guerre mondiale. Les moutons sont devenus des barbares au nom de la morale publique et des exactions ont été commis même sur des innocents. Et poutant ce qu'ont fait les collaborateurs et les miliciens étaient du vomis. La foule s'est transformée en barbare.

 

Mais, quelque soit la gravité des actes commis, les plus ignobles, les plus nauséabonds, la foule ne peut se substituer à la justice qui doit agir dans la sérénité. D'autant plus que, pour en revenir à cette affaire, sa mère n'y est pour rien sauf d'héberge son fils. La foule ne peut et ne doit pas se transformer en des Dupont Lajoie et devenir à leur tour des bourreaux. La morale publique ne peut et ne doit pas tout accepter.

commentaires

Haut de page