Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Politique : Quel majorité demain ?

par Marco 5 Mai 2012, 04:47 Actualité (Politique)

250PX--1.JPGDimanche 6 mai 2012, 20h00. Le vaisage du nouveau Président de la République s'affichera sur nos écrans de télévision. Fin d'une campgne. Cris de joie d'un côté contre pleurs de l'autre. Les hommes politiques défileront dans les studios de télévision pour du "bla bla" sans aucun intérêt, mais avec hypocrisie. C'est ce que nos hommes politiques font très bien. Je serais content ou déçu, bien sur je ne sais pas. Puis, peut-être ni l'un ni l'autre.

 

Quel que soit le nom du nouveau Président de la République qui sera élu dans un mouchoir de poche (Entre 49 et 51), il devra former son nouveau gouvernement très vite dès la passassion de pouvoir le 16 ou 17 mai en attendant les élections legislatives qui auront les 10 et 17 juin 2012. François Fillon présentera sa démission que ce soit Nicolas Sarkozy ou François Hollande élu.

 

Le paysage politique est boulversé. Le FN quel que soit l'élu, sera de toute façon un parti d'opposition. Le Modem est proche de l'implosion après la position "surprise" de François Hollande et les prises de position pour l'un ou l'autre candiat des différentes personnalites du Modem. L'UMP et quel que soit le nom du vainqueur prépare déjà les élections legisltaives et ... se met déjà en ordre de marche pour ... 2017. Equation simple. Nicolas Sarkozy élu, l'UMP n'implosera pas mais si François Hollande est élu, l'UMP implose avec le FN et le Modem dans les rôles de vautours. Le Front de Gauche et le Parti Communiste resteront des partis d'opposition avec plus ou moins de virulence suivant le nom du Chef de l'Etat. Le PS est un peu dans le même cas de figure que l'UMP avec l'implosion en moins mais les réglements de compte en plus, mais toiut dépend là aussi du résultat de demain soir. Mais, l'UMP et le PS auront le même combat, rester les deux partis dominants de la vie politique française. Dans ces conditons, quelle majorité pour demain ? François Hollande et Nicolas Sarkozy auront ce même dilemne, mais tout dépend de l'ampleur de la victoire.

 

Le 7 mai et les jours suivants, nous assisterons à une cuisine électorale sans aucun intérêt. Parceque les problèmes des français resteront les mêmes et aucun des deux n'aura sa baguette magique pour les résoudre. Le 7 mai, le nouvel élu sera seulement la réponse à la question : Voulons-nous changer de société ? Quant à moi, je resterais toujours très attentif à ce que fera la pouvoir pour les plus pauvres d'entre nous, pour les laissez pour compte. C'est mon combat comme celui de combattre tout exrémisme, religieux ou politique.

commentaires

Haut de page