Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Politique : Pourquoi il ne fallait pas regarder "Des paroles et des actes" du 25 octobre 2012 ?

par Marco 26 Octobre 2012, 02:53 Actualité (Politique)

4653871.pngJean-François Copé et François Fillon se sont retrouvés pour un face à face ... qui n'a jamais eut lieu. Chacun des deux est resté sur sa position. Le Maire de Meaux défendant une droite dure, décompléxée tandis que le Député de Paris se pose en rassembleur de la Droite. Le Secrétaire Général de l'UMP ne regardant que le 18 novembre prêt à s'effacer en 2017 si Nicoas Sarkozy est candidat dans 5 ans tandis que l'ancien Premier Ministre se présidentialise en vue de 2017 et n'a dans son viseur que cette date.

 

Ils se sont donnés des "Jean-François" de des "François" en multipliant les références à Nicolas Sarkozy, échangeant quelques piques mais le tout dans un climat de fumerie d'opium, c'est-à-dire endormant. Ce fut quand même le bal des hypocrites et de la langue de bois.

De ce débat, il n'en est rien sorti, pas d'annonces, pas de phrases chocs, juste quelqures pics juste deux hommes au style différent l'un rappelant à qui veux l'entendre qu'il est le Maire de Meaux et l'autre ancien Premier Ministre. 

 

Bref, un débat policé, mais sans aucun interêt. Voila pourquoi, il ne fallait pas regarder ce débat. 2 heures de perdus pour rien. 

commentaires

LOUANCHI 27/10/2012 11:18



lien vers http://www.dailymotion.com/video/xl0lyn_hocine-le-combat-d-une-vie_news


En 1975, quatre hommes cagoulés et armés pénètrent dans la mairie de
Saint Laurent des arbres, dans le département du Gard. Sous la menace de tout faire sauter à la dynamite, ils obtiennent après 24 heures de négociations la dissolution du camp de harkis proche du
village. A l'époque, depuis 13 ans, ce camp de Saint Maurice l'Ardoise, ceinturé de barbelés et de miradors, accueillait 1200 harkis et leurs familles. Une discipline militaire, des conditions
hygiéniques minimales, violence et répression, 40 malades mentaux qui errent désoeuvrés et l' isolement total de la société française. Sur les quatre membres du commando anonyme des cagoulés, un
seul aujourd'hui se décide à parler.


35 ans après Hocine raconte comment il a risqué sa vie pour faire raser
le camp de la honte. Nous sommes retournés avec lui sur les lieux, ce 14 juillet 2011. Anne Gromaire, Jean-Claude Honnorat.


Sur radio-alpes.net - Audio -France-Algérie : Le combat de
ma vie (2012-03-26 17:55:13) - Ecoutez: Hocine Louanchi
joint au téléphone...émotions et voile de censure levé ! Les Accords d'Evian n'effacent pas le passé, mais l'avenir pourra apaiser les blessures. (H.Louanchi)
Interview du 26 mars 2012 sur
radio-alpes.net

Haut de page