Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Politique : Nicolas Sarkozy tire plus vite que son ombre

par Marco 7 Janvier 2012, 03:20 Actualité (Politique)

7725121573_nicolas-sarkozy-et-la-chanceliere-allemande-ange.jpgVoila l'un des gros problèmes de Nicolas Sarkozy. Il veut faire tout et tout de suite, quite à faire du n'importe quoi. Un viol commis par un récidiviste et le Chef de l'Etat veut tout de suite faire une nouvelle loi sans même attendre qu'une autre loi sur le même thème soit promulgé au Journal Officiel.

 

Récamment, ce sont la TVA Sociale et la Taxe Tobin que Nicolas Sarkozy veut faire tout de suite sans s'occuper de personne. Quite à faire n'importe quoi. Passons sur la TVA sociale qui est juste un gadget pour se donner bonne conscience et qui de toute façon ne pourra pas être appliqué avant les Elections Présidentielles. Dernier exemple en date : la Taxe Tobin, qui est une taxe sur les transactions financières. Elle ne peut se faire que dans le cadre de l'Europe. Outre que la France va faire cavalier seul, cette décision a déclanché la colère de l'Allemagne et de l'Italie.

 

Je pourrais multiplier les exemples de le précipitation du Chef de l'Etat. Il veut tout réformer quite à s'éparpiller. La France ne se dirige pas à coup de réformes, de lois, de décrets, de directives. Pour diriger la France, il faut l'écouter et prendre son temps. Nicolas Sarkozy n'écoute pas. Il veut faire une France à son image. Une France qui va vite, trop vite.

 

Depuis le début de son quinquénat, il n'a jamais été Chef de l'Etat. Il a été Chef de Parti, Premier Ministre et Ministre, éventuellement Président de la République le dimanche après-midi plutôt que se "farcir" Michel Drucker. Un Chef de l'Etat doit âtre au-dessus de la mélée,  donner une impulsion, éventuellement un souhait de voir telle ou telle réforme se faire. Il ne l'a jamais fait. Il a transformé son Premier Ministre et ses Ministres en simple exécutants tout comme il veut que les parlementaires de l'UMP soit juste des agents d'enregistrements et les Militants UMP des militants-godillots. Nicolas Sarkozy impose ses réformes sans écouter personne et sans même se rendre compte de la lassitude des français qui voudraient bien un peu se reposer.  Un pays - surtout la France - ne se réforme pas comme une simple entreprise de fabrication de boulons.

 

Il ne faut pas confondre vitesse et précipitation. Nicolas Sarkozy est dans la confusion totale.

commentaires

Haut de page