Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Politique : Les dictatures sont-elles faîtes pour durer ?

par humaniste 11 Décembre 2011, 03:59 Actualité (Politique)

Tunisie, Egypte, Lybie ; demain le Yémen et la Syrie en attendant la Russie et encore d'autres comme la Corée du Nord, l'Azerbaïdjan, Cuba et ... la Chine, voila une liste non esxhaustive ou les dictatures sont tombéés ou vont tomber. Peu importe le temps que ce soit 1 jour, 1 mois, 1 an ou 10 ans, les dictatures finiront par tomber. Qu'elles soient religieuses ou politiques.

 

La raison est simple. On ne baillonne pas un peuple indéfinément. Le peuple a besoin de Liberté ce qui il est vrai est un mot banni dans tous les pays dicatoriaux.  Le pouvoir croit parcequ'il utilise la répression, les arrestations arbitraires avec des jugements bidons ou complétement aberrants, les accusations montés de toutes pièces par le pouvoir, les meurtres d'opposants non élucidés, que le peuple restera à ne rien faire et à subir de génération en génération, c'est une grave erreur.

 

Les exemples sont pourtant nombreux. Les plus significatifs furent sans conteste les révolutions en URSS et les pays sattelites avec comme symbole la chute du mur de Berlin le 9 novembre 1989 et qui a précipté la chute de Erich Honecker et a aussi précipité la fin de l'URSS le 26 décembre 1991 et celle de Mikhaïl Gorbatchev qui fut sans conteste à la fois le père et la victime de la révolution en URSS. Le peuple baillonné par des régimes soi-disant "Démocratie Populaire" s'est levé et tous les régimes communistes ont du plier. 20 ans plus tard, l'Europe s'est agrandie au pays de l'Est et a isolé la Russie. Cettes histoire récente (20 ans, ce n'est rien), nous montrent que lorsque le peuple se lève, les régimes peuvent trembler. Que peut faire un pouvoir face à 1, 2 millions ou plus qui manifestent, se révoltent. Le pouvoir à son tour est baillonné à moins comme le fait la Syrie, utiliser la repression et son cortège de morts ce qui améne  inéluctablement un isolement international même si l'ONU ne montre parfois incompétent et inéfficace.

 

Même si Bachaar el-Assad resiste, même si Vladimir Poutine resiste, ils finiront un jour ou l'autre par tomber et subiront les assaux du peuple devenus bourreaux à leurs tours. Ce que je n'approuve pas bien sur mais que je peux comprendre pour un peuple martyrisé, meurtrie depuis des décennies.

 

On ne baillone pas un peuple pour l'éternité. 

commentaires

Haut de page