Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Politique : La France est en récession

par Marco 16 Mai 2013, 01:12 Actualité (Economie)

2 trimestres de croissance négatives et la France est en récession. Officieusement, elle l'est depuis longtemps. 

 

Au-delà de ce terme économique (La France connâit un ralentissement économique), se joue des drames de la misère. 

 

Baisse du pouvoir d'achat, montée expodentielle du chômage, des plans sociaux réguliers (Grâce à l'accord flexi-sécurité, véritable cadeau fait au patronnat, les entreprises pourront licencier encore plus faciement), des explulsions de plus en plus fréquente, une Europe qui va laisser de plus en plus "ses" pauvres crever de faim, des gosses qui mangent une fois sur deux par jours dans le meilleur des cas (Près d'un enfant sur cinq vit en-dessous du seuil de pauvreté) font que plus de 12 % des français sont confrontés à la misère, à la pauvreté. Bien avant que Bercy reconnaisse, benoîtement, que la France est en récession, alors que tout le monde sait qu'elle l'est depuis longtemps.

 

Force est de constater que ce pouvoir socialiste fait une politique identique au tandem Sarkozy-Fillon qui a amené la France dans le mur. Aucune mesure n'a été prise pour éradiquer la pauvreté. Augmenter significativement lu SMIC à 1700 brut par mois et des minimas sociaux, nationaliser lorsque cela s'impose, bloquer les salaires des grands patrons qui ne devraient pas dépasser 20 fois le montant du SMIC, taxer les bénéfices de toutes les grandes entreprises, interdire les licenciements pour les sociétes qui font des bénéfices tout comme interdire les parachutes dorés et les jetons de présence, gratuité des cantines scolaires pour les enfants des français les plus pauvres, une vrai politique de l'emploi, sont des mesures qui n'auraient peut-être pas empêcher la recession mais aurait montré que ce pouvoir est socialiste et que son combat c'est la lutte contre la misère.

Mais, ce pouvoir fait la même politque éconimique qui consiste à faire de cadeaux au patrons et rendre encore plus pauvres les plus puavres d'entre noux. La récession n'est pas une fatalité. 

commentaires

Haut de page