Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Politique : Et maintenant ?

par humaniste 18 Octobre 2011, 03:34 Actualité (Elections présidentielles de 2012)

2550830.jpgPassée la liesse, la joie de la victoire, la belle photo de famille rue de Solférino entre tous les protagonistes des primaires avec un François Hollande triomphant levant les mains avec Martine Aubry, il va falloir se mettre au travail.

 

La droite, enfin l'UMP, fourbille ses armes avec un discours téléguidé depuis l'Elysée. Déjà, nous avons droit à des prémices avec la dénociation d'un programme inexistant, d'un candidat qui n'est pas courageux, qui cultive l'ambuguité, qui est l'incarnation de la gauche molle, ... L'UMP va s'attacher à attaquer le programme et François Hollande pour mieux cacher l'état catastrophique de la France depuis 2007 et les divisions internes à l'UMP, notamment entre Jean-François Copé et François Fillon, par exemple.

 

Le rôle de François Hollande est double. Rassembler les Socialistes pour ne pas revivre 2007 qui a vu la victoire de l'actuel hote de l'Elysée. Il est candidat, Martine Aubry est Premier Secrétaire du PS. A elle de réorganiser le PS pour le mettre en ordre de bataille derrière celui qui peut succéder à François Mittérand. Les rancoeurs, les divisions, doivent être mis de côté. C'est l'unité qui doit prévaloir. La Maire de Lille et le Député de Corréze doivent être l'épine dorsale de cette unité et du grand rassemblement de tous les Socialistes, de toute la Gauche et du Centre avec des hommes comme François Bayrou. François Hollande doit maintenant paufiner son programme en tenant compte de ceux des autres candidats aux primaires ; le pouvoir va attaquer son programme, à lui de le rendre inattaquable, à lui de répondre point par point aux attaques de l'UMP qui va faire comme le FN, attaquer sans cesse faute de programme. 

 

Voila près de 5 ans que nous subissons ce pouvoir qui restera comme le plus négatif de la Véme République. Les français veulent changer. Les français ne veulent pas qu'on leur mentte, qu'on leur invente des chateaux en Espagne, qu'on leur promette des lendemains qui chantent. Les français veulent la vérité.

 

François Hollande va porter ce formidable espoir de changement un peu comme François Mittérand en 1981. Alors qu'il ne gache pas cet espoir.

commentaires

Haut de page