Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Politique : Du "Casse-toi alors, pauvre con !" en 2008 au " Ah ben, ... tu ne le verras plus !" en 2013

par Marco 25 Février 2013, 03:11 Actualité (Politique)

Francois-Hollande-Nicolas-Sarkozy-Debat-copie-1Février 2008. A un visiteur du Salon de l'Agriculture qui a apsotrophé Nicolas Sarkozy en lui disant : "Ah, touche moi pas, tu me salis", celui-çi lui réponds "Casse-toi alors, pauvre con !".

 

Févvrier 2013. A une petite fille qui apostrphe François Hollande en lui disant : "ah mais j'ai jamais vu, Nicolas Sarkozy", celui-çi lui répond : "Ah ben, ... tu ne le verras plus !"

 

L'UMP lance des cris d'orphraies en criant au crime de lèse-majesté pour une simple boutade du Chef de l'Etat allant même jusqu'à demander que François Hollande soit à la hauteur de ses fonctions, les français n'ayant pas élu un chansonnier. Je ne savais pas que le fait d'être Chef de l'Etat était une fonction austère, peut-être pire que de rentrer au couvent ou le rire et les blagues bon enfant étaeint absentes.

 

L'UMP à la mémoire bien courte, si François Hollande a eu un trait d'esprit, le "Casse-toi alors, pauvre con" dit par Nicolas Sarkozy en 2008 n'était pas de l'humour mais d'une profonde vulgarité.

 

Que vaut-il mieux ? Avoir un peu d 'humour ou être vulgaire, surtout quand on est Président de la République ?

commentaires

Haut de page