Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Police : Un site anti-flic scandaleux

par humaniste 29 Septembre 2011, 03:11 Actualité (Police)

claude_gueant_1.jpgMême si je ne suis pas prompt à défende Claude Guéant, pour une fois, je ne peux que lui donner raison. Un site anti-flic vient de faire son apparition sur Internet. Ce site qui dénonce les dérives de la police, porte des commentaires injurieux et diffamatoires, avec photos à l'appui, sur des policiers, en les nommant,avec parfois leurs noms et adresses personnelles. Les personnes qui ont crées ce site sont aussi condamnables que certains policiers qu commettent des exactions. Personne n'a le droit de porter atteinte à la personne même si il est policier. La plainte du Ministre de l'Intérieur pour diffamation est tout à fait justifié.

commentaires

Martin 05/10/2011 20:43



Bonsoir,


 


Ce message pour clore notre échange, car il le faut bien un jour ou l'autre !


Tout à fait d'accord pour le côté Hugo : voir l'homme derrière l'uniforme : pas de "monstres" (ni de Dieux) dans mon bestiaire humain !


Comme vous, mais sans blog  (comme certainement beaucoup de monde), je suis curieux du monde, critique et engagé.


Cordialement,


Martin


 



Martin 03/10/2011 21:15



Bonjour,


 


A mon tour de vous remercier de la courtoisie de votre réaction, mon texte étant à la relecture parfois inutilement polémique.


J'ai par ailleurs depuis parcouru un peu votre forum et je vous situe je pense un peu mieux.


Je crois que ma réaction "à vif", outre l'expérience (étudiante) que j'ai de cette réalité, est celle de quelqu'un qui a le sentiment, qui me semble fondé, de la terrible médiocrité des
commentaires journalistiques, avides de sensationnel (non l'essentiel du site copwatch n''est pas les "adresses des policiers", j'y suis également allé faire un tour) et relayant sans distances
(ni moyens !)  les anayses gouvernementales et policières.


Hors ce qui fait perdurer ces actes de violences policières (beaucoup plus graves que les autres car commises au nom de la République), au point que bien souvent elles sont perçues comme une
fatalité, c'est précisément le silence et l'ignorance qui les entoures.


Pour être plus complet c'est aussi le public des quartiers populaires qu'elle concerne, peu digne d'intérêt, qui explique ce désintérêt médiatique : tout juste bon pour la téléréalité ! Pour
preuve l'émoi que provoque les bavures policière lorsqu'elle devient une bavure "sociologique" (un prof, une célébrité, un avocat...)


Enfin, je précise que je n'incrimine pas dans ces violences l'ensemble des forces de l'ordre, métiers que j'imagine volontier difficile. En revanche, il est trop facile de ne pointer du doigt
qu'une "petite minorité". Car ces actes ne sont possibles qu'avec l'esprit de corps, le silence, des collègues... (comme dans tant d'autres métiers). Qand étudiant j'avais gouté à ces aventures,
j''avais traduit ça en blague :


- A quoi reconnait-on un flic de gauche ?


- C'est celui qui dit à son collègue de droite "arrête de cogner, il a son compte" !


 


Bon pour finir, vous aurez compris que ce sujet me tiens à coeur et je serais bien en peine d'être aussi lbavard sur tous les sujets !


C'est pourquoi dans un blogue comme le votre, généraliste, je conçois bien sur qu'on ne peut être complet sur tous sujets, au risque parfois de l'approximatif...


 


Cordialement, et sans rancune aucune,


 


MArtin



humaniste 04/10/2011 05:34



Bonjour


 


Merci de votre réponse et cela me fait très plaisir d'échanger des idées avec vous dans la cordialité même si nous ne sommes pas d'accord sur tout.


 


Je pense que si vous avez parcouru mon blog (Le lire serait trop long plus de 1580 billets), vous constaterez que je ne suis pas tendre avec ce pouvoir ni avec la police et d'autres
institutions aux ordres. Une certaine police est aux ordres du Ministre de l'Intérieur qui lu-même est aux ordres du chef de l'Etat.


 


Je n'ai pas cette prétention d'être complet sur tous (D'ailleurs il est des suejets que je ne traite jamaia) et ce n'est pas le but de ce blog. Je suis un citoyen lambda qui a roulé un peu
sa bosse (J'ai 53 ans) et j'assaye d'être juste dans mes propos. Mon côté étudiant je ne l'ai pas oublié mais j'ai appris avec le temps à faire la part des choses (Jai été dans les années 75/80,
responsable départemental d'un mouvement étudiant) Politiquement, je me sitiue au centre gauche (Humaniste, republicain,et laïque pour simplifier) même si durant des années j'ai été adhérent
de l'UDF avec des responsabilités locales  ; j'ai quité ce mouvement en 2002 lors de la création de l'UMP, ne pouvant accepter le dictact d'un parti sur la vie politique
et le côté trop à Droite de ce mouvement. Maintenant, je suis dans une associaiton humanitaire avec des responsabités départementales et peut-être nationale. La misère, la pauvreté, la précarité
je la vois tous les jours.


 


Pour en revenir à la police dont j'ai compris que cela vous tenait à coeur, là assi j'assaye d'être juste et même si je condamne l'attitude d'une certaine police notament lorsqu'elle touche aux
enfants, aux sans-papiers, aux immigrés, aux misérables, à ceux qui n'ont rien .... je ne montre jamais de visage en gros plans ni ne des renseignements plus personnels, car je resprcte l'être
humain qui est derrière le policier (Victor Hugo ne disait t'il pas dans Les Midérbales lors d'ffrontements entre les étudiants en juin 1830 et la police que c'étaient des gosses qui se
tiraient dessus, fait pour s"entendre mais que les évènements séparaient)


 


Comme vous je condamne le côté people du traitement de l'information. Un DSK ên prison fait vendre une certane presse mais des gosses explulsés avec leurs parents, ca ne fait pas vendre !!! Comme
vous je suis indigné du traitement médiatique des "cîtés" qui pour beancoup de gens sont forcément le repaire des voyous et des malfrats si possible noir ou arabe mais personne ne parle du bien
vvre dans ces mêmes cîtés. Une certaine presse et une certaine télévision entretienne la vision négative de la cîté alors que ne sont  des quartiers comme les autres et même peut-être plus
exemplaire que les "beaux quartiers". 


 


Je ne sais pas si j'ai répondu à votre question mais j'ai essyé de voues éclairer un peu sur ma façon de penser, d'être juste dans mes propos et de respecter l'homme avant tout. L'Homme doit être
placé au centre de toute action politique (Au sens noble du terme)


 


A bientôt votre réponse


 


Cordialement.



martin 02/10/2011 22:10



Bonjour,


 


Je suis tombé par hasard sur votre blog alors que j'essayais d'en savoir plus sur ce fameux site "copwatch"


Je ne vous connais donc pas, si ce n'est par votre ambition affichée d'"humaniste"


J'imagnine par ailleurs que votre blog est relativement connu, puisqu'il est dans les premières lignes de google.


Bref, permettez-moi de vous dire combien votre appréciation me parait pour le moins simpliste.


Sans souscrire à la diffusion d'adresse personnelle de poiliciers sur des sites publics, je comprend en revanche qu'on en est très envie...


Je ne suis pas sur que vous mesuriez combien une fraction non-négligable des forces de l'ordre ont des comportements violents, ou injurieux. Combien de condamnations sont prononcés "pour insulte,
outrage ou violence à agents " sans autre fondements que des témoignages policiers dont je vous laisse deviner toute l'honneteté.


Savez-vous par ailleurs que ce petit "jeux"  peut même raporter des "dommages et intérêts" pour les agents ainsi "malmenés" ?


Combien aussi de garders à vue sorties au petit matin après des nuits d'insultes, d'humiliations et de coups...sans que jamais la justice n'intervienne (par peur des interressés eux-même, par
manque de "preuves", par "complicité" du monde judiciaire...)


Permetez-moi de m'indigner... de votre indignation : l'impunité poicière (d'une partie d'entre elle) devrait faire hurler un "humaniste" bien plus fort et bien plus souvent.


Des faits ? Consultez les rapports d'Amnisty Internationale concernant la France pour commencer.


Puis dites vous qu'une telle organisation n'est mise au courant que d'une infime partie de cette réalité, et n'en publie que les cas les plus avérés


Des faits  ? Si je me permets d'être aussi affirmatif, peut-être n'auriez-vous tord d'imaginer que je fais partie de ces si nombreux citoyens que la police et la justice ont  comdamné
en leur temps (pas très lointants)  pour "violences à agent", et, humaniste perspicace et informé que vous êtes, de supposer que de telles comdamnations cachent trop souvent une réalité
inverse...


Je pourrais essayer de vous faire comprendre également pourquoi à mon avis la justice ferme si souvent les yeux, pourquoi le "gibier" policier est beaucoup plus docile que vous le croyez
(n'imaginez surtout pas que les manifestants constituent l'essentiel de ce "gibier", mais imaginez-vous plutôt -car je doute fort que se soit votre réalité- les habitants de quatiers
populaires...)


Mais peut-être savez-vous tout cela, peut-être n'êtes-vous pas ce que vous paraaissez être : une des si nombreuses "caisses de résonnance" des commentaires convenus, raisonables et réalistes ?


Où sont alors les quelques lignes qui rappellent les présomptions d'impunité policière que même une si prudente organisation qu'Amnisty Internationale se permet de mentionner ?


Peut-être aussi n'êtes-vous qu'indigné par le procédé de ce site internet ?  J'attend alors avec impatiences vos précieux et sages conseils...


 


Je m'excuse de mon ton, un peu virulent, mais je crois que je n'aurais pas même pris la peine de répondre si vous ne vous étiez pas réclamé de l'HUMANISME, qui m'est également très cher, sans
même parler du fond et de la forme de votre brève


Dans l'attente,


 


Cordialement,


 


Martin



humaniste 03/10/2011 02:03



Bonjour


 


Merci de votre réponse. Oui, je suis un humaniste ce qui veux dire que je mets l'homme au centre de toute action qu'elle soit politique ou autre.


 


Dans mosn billet je dis simplement que je n'accepte pas que l'on mette le nom et les adresses de certains policiers. Comme vous je n'raccepte pas que la police commettent des exactions vis-à-vis
de personnes. je m'indigne quand la police ou la gendamerie rentrent dans des écoles interperller des enfants. Je m'indigne quand la police déloge des squatters. Je m'indige  quand la
police tabasse des manifsetants,  ...


 


Je  suis pas revolté quand je vois une "certaine" justice condamne très faiblement "certains" policiers lorsqu'il y morts d'innocents, par exemple.


 


Je suis révolté lorsque je voie la police arrêter systématiquement les jeunes et de couleurs. Je sais qu'une "certaine" police est proche de l'Extrême-Droite, par conséquent ...


Bien sur que "certains" policiers ont des comportements injuriuex, violents


 


t même racistes. Bien sur, que "certaines" gardes a vue sont l'objet de brimades et d'humiliations. Je comdamne de la même façon les actes delectiueux ét répréhensibles de "certains" policiers
car il s'attaquent à la l'être humain.


 


Je n'ais pas ércit mon billet pour défendre la police. Je ne la défend pas. J'essaye simplement d'etre juste dans mes propos. J'ai simplement disque je n'accepte pas que l'on mette des photos,
nome et adresse de ceratins policier. C'est s'attaquer la personne humaine. Je ne l'accepte pas.


 


C'était le but de ce billet.


 


J'espère vous avoir convaincu. A bientôt de lire votre réponse.


 


En toute amitiés.


 


Marc. 



Haut de page