Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Europe : La Grande-Bretagne comme d'habitude

par humaniste 10 Décembre 2011, 05:27 Actualité (Europe)

l_economie-croissance-grande-bretagne-deuxieme-trimestre-20.jpgL'Europe, sous la houlette de la France et de l'Allemagne, a conclu un accord qui prévoit notammant plus de rigueur budgétaire et un contrôle par l'Europe de chaque budget nationaux. Toute l'Europe, non, bien sur. Un pays, comme à son habitude, a réfusé de signer cet accord : La Grande-Bretagne. L'accord s'est fait à 26. Le Grande-Bretagne a dit non pour sauvegarder la City, c'est-à-dire priviligier l'Europe de la Finance contre l'Europe des hommes. C'est vrai que David Camron est de Droite, alors ...

 

Maintenant, C'est à se demander ce que fait la Grande-Bretagne en Europe. Refus de l'Euro, refus de renter dans l'espace Schengen. Aujourd'hui refus de l'accord concu cette semaine. En plus, c'est le seul pays qui est le porte serviette des Etats-Unis, et ce depuis toujours.

 

L'histoire de ce pays ne plaide pas en sa faveur. A part les deux dernières guerres (1914/1918 et 1939/1945), ils ont toujours etés les "meilleurs" énemis de la France, nos émemis intimes (La guerre de 100 ans et les guerres de l"Empire sans parler bien sur de la mort de Jeanne d'Arc et de Naopléon) et de ce fait de l'Europe. Même si en ces temps receulés, l'Europe n'était pas la même que maintenant. Bien sur c'est du passé et il faut savoir jeter la rancune à la rivière. C'est ce qu'a fait la France en acceptant de faire la paix avec l'Allemagne dès 1951 en considérant que le régime Nazi n'était pas l'Allemagne et qu'il valait mieux construire l'Europe de la paix et non l'Europe de la Guerre, 6 ans après la fin de la seconde guerre mondaile. Avec des hommes comme Robert Shuman, Jean Monnet et Konrad Adénauer qui ont milités pour l'Europe de la paix et de la réconciliation alors que la mère patrie du premier Chancelier allemand a sur la conscience plus de 8 millions morts. En 1951, la réconciliation était en marche avec notamment les rencontres régulières entre le Général de Gaulle et Konrad Adénauer pour sceller la paix et la réconciliation.

 

Pour en revenir à la patrie de Wellington, à contrario des deux pays du Rhin, ils sont toujours les énemis de la France et de l'Europe même si ils font partie de la Communauté Européenne depuis 1973. Ils n'ont plus rien à faire en Europe. De toute façon, ils sont exclus de fait. Le mieux serait de le faire officiellement et même pourquoi pas leur demander de devenir le 51éme etat américain. Par contre, je leur demande juste une chose. Qu'ils restent sur leur île, avec la Livre et la City. Ce sera beaucoup mieux pour tout le monde. L'Europe ne pourrait que mieux se porter.

commentaires

Haut de page