Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Europe : Double dépendance

par humaniste 29 Octobre 2011, 02:43 Actualité (Europe)

sipa-ap-422968-jpg_281404.jpgMalgré le satisfecit de l'UMP et sa langue de bois, l'accord obtenu à Bruxelles ne me satisfait pas et ne peut être accépté.

 

Bien sur, il fallait un accord pour sauver la Grèce et l'Euro. Encore que je n'ai jamais cru que l'Euro eut été menacé. Elle est la seconde monnaie mondiale après le Dollar. Il fallait que le fonds de solidarité soit adossé à la banque européenne pour qu'il puisse être alimenté ou qu'il puisse être suffisamment doté. Ce n'est pas la cas et le France a cédé à la propostion allemande.  Nicolas Sarkozy est-il devenu le "Petit télégraphiste de Berlin" ? La seule qui peut se réjouir est Angela Merkel. Première dépendance.

 

La Chine va injecter des centaines de millions d'Euros dans le Fond Européen de Stabilité Financière (FESF). C'est inacceptable. L'Europe va devenir dépendante de la Chine. C'est extrêmement grave. L'Europe va devenir le débiteur de la Chine qui vont nous tenir par les "couilles". Les chinois ne nous feront plus de concessions et vont continuer à innonder l'Europe de produits "made in China" que nous ne pourrons pas refuser. Quelle crédibilité l'Europe va t'elle avoir dans les grandes négociations internationales ? L'Europe devra-t'elle téléphoner à Pekin avant de prendre une décision ? Cette perte d'indépendance est gravissime que nous pairerons plus tard. Pas pour nous, mais pour nos enfants, nos petits enfants. J'ai honte pour l'Europe. Nicolas Sarkozy et Angela Merkel en sont grandement responsables. Seconde dépendance mais la plus grave.

 

Mais l'UMP se réjouit de la double dépendance de la France vis-à-vis de l'Allemagne et de la Chine à travers l'Europe. Inique pour un parti qui voulait une France forte et indépendante comme le voulait le Général de Gaulle. Je n'ai jamais été gaulliste mais jamais De Gaulle n'aurait accepté un tel accord avec la Chine et aurait refusé de se plier à l'Allemagne. Et Nicolas Sarkozy se dit gaulliste. Ne ma fâites pas rire, j'ai les lèvres gercées.

commentaires

Haut de page