Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Elections Présidentielles 2012 : Les erreurs de Nicolas Sarkozy

par Marco 13 Avril 2012, 04:16 Actualité (Elections présidentielles de 2012)

article_ardennes.jpgEn annonçant sa candidature le 15 février dernier, le Chef de l'Etat pensait faire un parcours de santé. Juste une formalité. Il a du se remémorer sa campagne de 2007 ou Ségolène Royal n'a jamais éte vraiment à la hauteur.

 

Mais, 2012 n'est pas 2007. François Hollande que beaucoup présentait comme looser, un perdant s'est révélé. Même si il a eut du mal a démarrer, il se montre pugnace, agressif, batailleur, combatif, acerbe, corrisif, mordant, virulent. Il s'est dévoilé comme étant un homme politique capable de rendre coup pour coup, utilisant les mêmes armes que le Chef de l'Etat, tout en restant un candidat normal. Nicolas Sarkozy a minimisé son adversaire. Cette erreur risque de lui être fatale.

 

il n'a pas non plus prévu que la Gauche serait à 46 % dans les intentions de vote contre la Droite qui serait à 27 % ou 43 % si il est rajouté les voix du FN et de Debout la République. Le Chef de l'Etat à minoré le score de la Gauche, le plus haut depuis bien longtemps.

 

Nicolas Sarkozy s'imaginait faire un campagne "tranquille", juste une simple tracasserie. Il pensait aller voir son "bon peuple" qui l'acceuillerait avec des fleurs et des "Hourra !!! Nicolas Président". Il s'est trompé. A part les afficionados et les grenouilles de bénitiers, il est détesté et hai. Il est obligé de mouiller sa chemise, de faire une campagne difficile, âpre et abrupte. Il doit rendre coup pour coup alors qu'il pensait, tel un monarque eclairé, mener le bal, chacun devant et ayant même cette obligation de s'adapter. Mais, il n'en est rien. Ses adversaires ne lui lâche rien. Il est attaqué par une Gauche qui veut sa revanche et par une François Hollande qui a cette volonté affiché de gagner au soir du 6 mai. Sans parler des attaques de M. Le Pen et F. Bayrou.

 

Depuis bien longtemps, sauf peut-etre lors de sa traversée du désert entre 1995 et 1997, il retrouve dans ce costume de looser, de perdant, de challanger. La Gauche et en particiuier François Hollande veulent lui faire mordre la poussière. Pour l'instant, ce pari est plutôt réussi.

 

commentaires

Haut de page