Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Divers : Mon 1897éme article

par Marco 22 Février 2012, 07:45 Divers

Une fois n'est pas coutume. Je vais parler de moi. Enfin non, quand même pas. Ma vie privée ne regarde que moi. Simplement de mes convictions.

 

En tête de mon blog il est mis : Humaniste, existentialiste, démocrate, révolté, européiste, laïque. Ces six mots peuvent résumer ma pensée politique. De ces idées, je n'en n'ais jamais varié, depuis ma première affiche collée en 1974 jusqu'à ce jour. Depuis mes 16 ans jusqu'à mes 54 ans. 38 ans, un bail quand même ; ce qui me permet d'avoir un certain recul sur la politique.

 

J'ai été adherant d'un mouvement politique ou à moment donné j'étais obligé d'ahérer aux ideaux, même si cela allait contre mes idées, sous peine d'exclusion. J'ai préféré l'exclusion car j'ai toujours refusé de renier mes idées ou d'obeir au diktat de tel ou tel parti, de Gauche, bien sur.

 

Chacun peut deviner mes idées, ce qui me révolte mais ce n'est pas tellement le but de cette note. Un homme ou une femme politique de doit jamais renier ces idées. L'intérêt général doit prévaloir sur l'intérêt personnel. Un élu, du simple conseiller municipal au Chef de l'Etat est avant tout élu au service de sa commune à celui de la France. Un élu n'est pas là a son propre service. Combien d'hommes ou de femmes politique vont aller jusqu'à renier leurs idées pour être avoir une place. Chrisine Boutin et Hervé Morin en sont les parfaits exemples ; ils viennent de renier leurs idées, leurs partis politiques. Et je ne parle de ceux qui se parachutent juste pour être élus comme Ségolène Royal, Jack Lang ou encore Claude Guéant, qui certes ne renient pas leurs idées mais voient juste leurs intérêts personnels, ce qui tout aussi condamnable.

 

Ces reniements, ces retournements de vestes pour une place, ces compromissions entre partis pour placer tel ou tel copain, les petits arrangements entre gens du même monde me révoltent profondément. Parfois ce sont des même gens aux plus hautes fonctions qui ménent le bal. L'exemple le plus récent est l'arrangement entre Nicolas Sarkozy et Henri Proglio pour le siège de PDG de Véolia, promis à Jean-Louis Borloo.

 

J'aime la politique, ca me passionne mais je n'aime pas les hommes politiques qui depuis longtemps ont abandonnés l'intérêt général pour leurs propres intérêts.

commentaires

Haut de page