Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Elections Présidentielles 2012 : Déjà l'après 6 mai (J - 4)

par Marco 2 Mai 2012, 02:38 Actualité (Elections présidentielles de 2012)

jean-francois-coppe-ump1martine-aubry-candidate-socialiste-election-presidentielle-Dans 4 jours, nous ne serons pas loin de connaître le nom du 24éme Président de la République. Dans 4 jours et 16 heures et 15 minutes. Les dès sont jetes et ni le débat de l'entre-deux tour ni la position de François Bayrou qui devrait soit appelé à voter pour Nicolas Sarkozy (Probable) ou voter blanc (Peu probable) ne feront pas bouger les lignes ou très peu. Le futur vainqueur sera élu de très peu (51/49 ou 50.5/49.5) ce qui de toute façon aménera des boulversements profonds au Parti Socialiste et à l'UMP.

 

Le mouvement qui devrait connaître un boulversement le plus important est l'UMP. L'UMP est une sorte de confédération ou cohabitent des courants qui parfois sont en désaccord total, comme la droite populaire proche de certaines idées du Front National et des humanistes, proche du Modem. Jean-François Copé le sait. Le Député-Maire de Meaux pourrait permettre les différents courants de s'organiser en mouvement pour mieux les contrôler et pour empêcher certains de partir vers le FN ou le Modem ce qui aménerait l'implosion de l'UMP. Et ce quel que soit le nom du gagnant au soir du 6 mai. Mais si Nicolas Sarkozy perd, il y aura urgence car l'UMP sera la proie des vautours de l'Extrême-Droite. Certains commencent déjà à se tourner vers le FN comme Gérard Longuet, Ministre de la Défense, qui déclare dans une interview à "Minute" qu'il est possible de discuter avec Marine Le Pen ou Christians Vanneste, Député UMP du Nord, dont les positions sont très proches du FN. Les différences doivent être une force pour l'UMP et Jean-François Copé est prêt à lacher du lest en transformant l'UMP en une sorte d'UDF pour rester à la tête du mouvement, siège convoité par ... François Fillon ou par Alain Juppé.

 

Le PS est dans une autre configuration. Il sera dimanche parti d'opposition ou parti présidentiel. La différence est d'importance. Dans le cas da la victoire de François Hollande,  Martine Aubry ayant annoncé son intention de qutter la tête du parti, le futur Premier Secrétaire devra être un homme de consensus et de synthèse entre tous les courants de la Gauche des Communistes au Radicaux de Gauche. Jean-Marc Ayrault, par exemple sauf ci-lui çi est nommé à Matignon. Si François Hollande perd, nul doute que Martine Aubry sera sur un siège éjectale. Le futur Premier Secrétaire devra à la fois être un homme de consenus entre les différents courants du PS et surtout capable de ne pas être qu'un opposant au Chef de l'Etat mais aussi un homme de proposition. Une alchimie difficile.

 

Le PS et l'UMP sont déjà dans l'après 6 mai. Reste à connaître le futur nom du prochain Président de la République.

commentaires

Haut de page